Rapport d’activité 2017

  • INDUSTRIES
    CHIMIQUES
  • INDUSTRIES
    PÉTROLIÈRES
  • INDUSTRIES
    PHARMACEUTIQUES
  • PLASTURGIE
  • PRODUITS
    PARA / PHARMACEUTIQUES
    ET VÉTÉRINAIRES

Edito

Emmanuel BALBRICK, Président de l’OPCA DEFi Emmanuel BALBRICKPrésident de l’OPCA
DEFi
Gérard PATIN, Vice-Président de l’OPCA DEFi Gérard PATINVice-Président de
l’OPCA DEFi

2017 a vu la croissance des contrats en alternance pour la onzième année consécutive : un signe très positif pour nos entreprises et le fruit de l’engagement des branches professionnelles et de notre OPCA pour le développement de l’alternance favorisant l’intégration des jeunes dans nos métiers industriels.

L’accompagnement des TPE-PME et notamment les efforts réalisés par l’OPCA DEFi dans le domaine du financement de projets exceptionnels et des diagnostics et accompagnements à la structuration des RH visent un seul et même objectif : favoriser par un investissement massif le développement et la performance des TPE-PME par le développement des compétences de leurs salariés.

Plus globalement, l’amélioration de l’offre de services s’est poursuivie cette année. Le renforcement de la relation clients demeure un objectif prioritaire et la hausse cette année encore du nombre d’entreprises adhérentes dans le cadre des versements volontaires témoigne du dynamisme en ce domaine.

La pertinence des politiques de branches autour de leurs spécificités et de leurs métiers, associée à la confiance des entreprises dans leur OPCA est essentielle à l’heure où s’annonce une transformation profonde du système de formation. Dans ce contexte, il y aura de nouveaux défis à relever, de nombreux changements, de structures, de dispositifs, de pratiques, qui vont devoir s’étaler sur plusieurs années (selon le projet de loi encore en cours de discussion au parlement au moment où nous écrivons ces lignes). Chaque adhérent, chaque salarié de nos entreprises doit pouvoir, dans cet avenir, compter sur les services de ce qui doit rester un outil paritaire interbranche cohérent, permettant à la fois la mutualisation des moyens et la mise en œuvre des politiques valorisant les spécificités de chacun de nos secteurs d’activité.

Chiffres clés 2017

216 M€
D’ENGAGEMENTS
AU TITRE DE LA FORMATION
PROFESSIONNELLE CONTINUE
9 227
ENTREPRISES
ADHÉRENTES
82 %
DE MOINS
DE 50 SALARIÉS
137 968
STAGIAIRES FORMÉS
DANS LE CADRE DU PLAN
DE FORMATION, DE LA PERIODE
DE PROFESSIONNALISATION,
DU COMPTE PERSONNEL
DE FORMATION OU DU TUTORAT
510 078
SALARIÉS
8,86 M€
D’ENGAGEMENTS AU TITRE DES
PROJETS EXCEPTIONNELS
DES TPE-PME
6 532
BÉNÉFICIAIRES DU
CONTRAT DE
PROFESSIONNALISATION
1

TPE-PME : la proximité comme priorité

Pour répondre aux besoins des 82 % d’entreprises de moins de 50 salariés qui relèvent de son champ, l’OPCA DEFi déploie des services de proximité conçus pour améliorer l’accès de leurs salariés à la formation, structurer leurs services RH, favoriser le développement de leur activité et leur performance globale.

Réunions d’échanges et ateliers

L’OCA DEFi propose tout au long de l’année des réunions d’échanges et ateliers aux entreprises adhérentes. Organisés sur l’ensemble du territoire, ces rendez-vous conçus dans un esprit «  club  » ont porté en 2017 sur un large champ de thématiques emploi-formation-RH  : nouvelles modalités de prise en charge des actions de formation après le décret qualité du 30 juin 2015, gestion du CPF, mise en œuvre du certificat CléA, la certification… Outre l’animation de ces temps collectifs, les Conseillers formation de l’OPCA DEFi ont assuré, avec l’appui des Assistants gestion formation, un accompagnement personnalisé des TPE-PME dans leurs projets.

Services de proximité

5
DÉLÉGATIONS
TERRITORIALES
6 295
VISITES EN ENTREPRISE
RÉALISÉES EN 2017
40
CONSEILLERS
FORMATION SUR LE
TERRAIN
80
ASSISTANTS GESTION
FORMATION

Réunions d’échanges et
ateliers
thématiques

30
ATELIERS ORGANISÉS
EN 2017
750
PARTICIPANTS

Sélection DEFi formations

Sélection DEFi formations

Au travers de la Sélection DEFi formations, l’OPCA propose aux TPE-PME des actions certifiantes et qualifiantes centrées sur leurs priorités de formation, accessibles sur tout le territoire et dispensées par des organismes sélectionnés sur appel d’offres. Cette année, en plus d’un maillage territorial renforcé, le catalogue d’actions a été élargi aux formations à la sécurité au travail : certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES), habilitations électriques, sauveteur secouriste du travail… Pour répondre aux besoins recensés au niveau des branches professionnelles, l’OPCA DEFi proposera en 2018 de nouvelles formations - notamment sur les thèmes du recrutement et de la performance industrielle - et souhaite intégrer à son offre des modalités pédagogiques digitales.

Top 3 des thématiques 2017

  • QUALITÉ / HYGIÈNE / SÉCURITÉ / ENVIRONNEMENT (QHSE)
  • LANGUES
  • MANAGEMENT
+28 %
DE STAGIAIRES ENTRE
2016 ET 2017
2 400
ACTIONS DE FORMATION
RÉFÉRENCÉES

Financement de projets exceptionnels

Financement de projets exceptionnels

Pour les TPE-PME, investir dans la formation à hauteur des besoins réels peut s’avérer difficile. De la capacité à renforcer les compétences de leurs salariés dépend pourtant le développement - ou la pérennisation - de leur activité. Face à un tel enjeu, l’OPCA DEFi a reconduit l’opération visant le financement de projets « exceptionnels », avec l’appui du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP). Sont éligibles au dispositif les entreprises de moins de 300 salariés, remplissant les conditions définies par le Conseil d‘administration de l’OPCA, parmi lesquelles : avoir des effectifs en croissance en 2017  bénéficier d’une aide publique pour le financement d’un projet d’innovation, d’investissement ou d’aide à l’export ; connaître des difficultés économiques se traduisant par un résultat négatif ou le recours au chômage partiel. A la clé, une enveloppe budgétaire comprise entre 5 000 € et 10 000 €.

Arièle LEGENDRE Office Manager chez Genes’ink
« Comme beaucoup de start-up, notre croissance s’accompagne d’importants besoins de formation. La possibilité de bénéficier de financements supplémentaires a dès lors été une vraie bonne nouvelle. Nous avons pu concrétiser deux projets dont une formation en génie des procédés. L’accompagnement de l’OPCA n’a pas été seulement financier : notre Conseillère formation nous a aussi aidé à trouver un organisme de formation qui accepte d’intervenir en intra. »
Christine SABRIE Chargée de Ressources Humaines chez GENETHON
« Nous avons pu bénéficier d’une subvention exceptionnelle de 7 000 euros, pour deux formations liées à l’avancement des technologies. L’une de ces formations était assez coûteuse (…) et hautement stratégique pour les managers. Grâce à ces financements supplémentaires, nous avons ainsi pu mettre en place en fin d’année d’autres formations qui n’étaient pas prévues mais qui étaient vraiment importantes pour nous. »
8,86 M€
ENGAGÉS EN 2017
2 354
ENTREPRISES
BÉNÉFICIAIRES
74,5 %
D’ENTREPRISES DE
MOINS DE 50
SALARIÉS

Diagnostic et accompagnement RH

Diagnostic et accompagnement RH

Réservé aux entreprises de moins de 300 salariés, le service « Diagnostic et accompagnement RH » est une aide à la structuration de la fonction RH, domaine dans lequel les TPE-PME manquent bien souvent d’expérience. Il s’agit d’abord d’identifier les problématiques ressources humaines de l’entreprise puis d’initier de nouvelles pratiques, avec l’appui d’un cabinet spécialisé. L’objectif n’est pas de proposer des solutions « clés en main » mais de mettre en place de nouveaux process et outils, ancrés dans la réalité de l’entreprise, que ses personnels seront capables de faire vivre dans le temps, en toute autonomie. Ces prestations sont entièrement prises en charge par l’OPCA DEFi.

Valérie BARRAT Cabinet CIME consulting
« Appliquer la loi sans faire le lien avec la stratégie de l’entreprise peut être contre-productif. Au-delà de la formalisation de plans d’action, c’est la mise en œuvre opérationnelle des décisions prises et l’évaluation de leur impact qui sont décisifs. Faire évoluer les outils RH est un gage d’efficacité et de sérénité pour le service ressources humaines et pour l’entreprise dans son ensemble. »
Armelle TERRE-GRUEZ Responsable RH chez CARLO ERBA Reagents
« En tant qu’équipe RH d’une PME de 160 personnes, nous sommes sur tous les sujets à la fois. Lorsque de nouvelles dispositions légales entrent en vigueur, il est essentiel d’agir vite pour sécuriser ses modes opératoires. L’intervention d’un consultant externe permet de réinterroger ses pratiques et de les faire évoluer. Faute de soutien financier, c’est un investissement que peu de PME peuvent s’offrir. »
528
ENTREPRISES
BÉNÉFICIAIRES DEPUIS
2015
62 %
DE TPE-PME DE MOINS
DE 50 SALARIÉS
9 jours
DE PRESTATION EN
MOYENNE

Priorités identifiées à l’issue du diagnostic

Diagnostic et accompagnement RH

Cliquez pour lire les témoignages d’entreprise

2

Des partenariats pour soutenir l’emploi et l’adaptation des compétences

Afin de soutenir l’effort de formation des entreprises relevant de son champ, l’OPCA DEFi mobilise des aides financières complémentaires auprès de ses partenaires au plan européen, national et régional. 4,5 M€ ont été mobilisés en 2017 dans ce cadre, pour des projets d’adaptation des compétences et de développement de la compétitivité.

Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC)

Les entreprises du secteur doivent répondre à des contraintes de qualité, de productivité, de transformation, de réactivité et d’amélioration continue. Pour satisfaire à ces exigences, elles ont besoin de compétences sur les métiers émergents ou à haute technicité, sur les métiers de la R&D, de la production, de la logistique et de la maintenance. La Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) permet aux entreprises d’acquérir ces compétences, tout en palliant leurs difficultés à recruter. La démarche s’organise autour d’un parcours de formation individualisé de demandeurs d’emploi, établi par l’entreprise en partenariat avec l’OPCA DEFi et Pôle emploi.

Caroline VOYER Responsable RH d’ALTEO
« Tous les ans, nous avions des postes que nous ne parvenions pas à pourvoir. L’agence d’intérim avec laquelle nous travaillons ne trouvait plus de candidats. C’est finalement l’OPCA DEFi qui nous a proposé la solution de la POEC, en lien avec l’agence Pôle emploi de Gardanne. Nous avions une exigence, un background scientifique, mais c’est également sur les valeurs et la motivation que nous avons sélectionné les candidats. Notre objectif est de tous les intégrer en CDI à l’issue de leur CDD de 12 mois et une fois validé leur CQP Conducteur/trice d’équipement de fabrication des Industries chimiques. »
233
HEURES DE FORMATION /
STAGIAIRE EN MOYENNE
826 500
ALLOUÉS EN 2017
152
BÉNÉFICIAIRES

Appel à projets « Mutations économiques ou technologiques »

Porté par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), l’appel à projets « Mutations économiques ou technologiques » - plus connu sous le nom de « Mutéco » - vise à accompagner les entreprises dans leur adaptation aux défis de la transition industrielle. Territoriales ou sectorielles, les actions financées relèvent du domaine environnemental, digital, de la performance industrielle ou du développement à l’international. Toutes s’adressent en priorité aux salariés non-cadres des entreprises de moins de 300 salariés. « Mutéco » est autant un levier de développement de la compétitivité des entreprises qu’un outil de sécurisation des parcours professionnels des salariés.

Anaïs MANGOT-BRIONE Juriste en droit des affaires et chargée RH chez Window France
« La formation de deux de nos salariés à l’utilisation de notre nouveau robot de fraisage était indispensable pour rester compétitifs sur le marché. A l’aide de notre Conseillère formation, nous avons monté un dossier de demande d’aide au titre du projet “Mutéco“. Celui-ci a rapidement été validé et la formation a pu être réalisée. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’il nous reste suffisamment de budget pour engager d’autres formations tout aussi importantes. »
770
STAGIAIRES
832 500
ENGAGÉS AU 30 JANVIER
2018
329 000
VERSÉS PAR LE FPSPP
3

Une qualité de service accrue pour plus de performance

L’amélioration continue de ses services est un engagement fort de l’OPCA DEFi. Il repose sur des principes directeurs que sont la qualité, l’efficacité et la simplicité. Trois ans après le déploiement de sa nouvelle offre, la progression en 2017 des versements volontaires témoigne de la confiance des entreprises adhérentes dans la capacité de l’OPCA à satisfaire leurs besoins.

Renforcement de la relation adhérent

Le renforcement de la relation adhérent a constitué le fil directeur de l’action des équipes de l’OPCA DEFi. Experts des problématiques emploi-formation des métiers de l’industrie, les Conseillers formation ont réalisé près de 6 300 visites sur site en 2017. Spécialement formés pour orienter et conseiller par téléphone les responsables RH et dirigeants d’entreprises, les Assistants de gestion formation participent à l’accompagnement à distance des adhérents.

Les versements volontaires

69,2 M€
VERSÉS EN 2017
25 %
DES ENTREPRISES
ADHÉRENTES
CONCERNÉES
+ 2,3 %
PAR RAPPORT À 2016

Amélioration des délais de traitement et de règlement des dossiers

Amélioration des délais de traitement et de règlement des dossiers

L’amélioration des délais de traitement et de règlement des dossiers fait partie des objectifs permanents. Plusieurs expérimentations ont été conduites dans ce domaine, parmi lesquelles l’auto-facturation et l’aide à la facturation, en complément de l’évolution des process internes relatifs aux engagements et aux décaissements.

David NEVEU Responsable des opérations de l’OPCA DEFi
« Notre objectif est de faire gagner du temps à nos entreprises adhérentes. Afin d’y parvenir, nous avons développé de nouveaux outils de pilotage, fait évoluer notre organisation et poursuivi la dématérialisation, levier essentiel qui nous a permis cette année de traiter beaucoup plus de dossiers. Résultat : malgré la hausse du nombre de factures qui nous ont été adressées en 2017 (+9 % par rapport à 2016), le délai de règlement a diminué de 5 jours. »

Poursuite de la dématérialisation

2017 a aussi été l’année de la poursuite de la dématérialisation, synonyme pour les entreprises d’autonomie accrue dans le suivi de leurs dossiers. Parmi les nouveaux services proposés via le portail adhérents Mon compte DEFi : la possibilité de déposer en ligne les fichiers salariés dans lesquels figurent les informations indispensables à la prise en charge des actions par l’OPCA, le développement de l’interface de collecte en ligne, la simplification de la gestion du compte « utilisateurs » ou encore la création de tutoriels vidéo. Des évolutions qui devraient se poursuivre en 2018, avec la mise à disposition des factures, d’informations statistiques sur les salariés bénéficiaires de formations ou du relevé de compte de l’entreprise.

4

L’alternance au service des emplois de demain

L’OPCA DEFi contribue à l’insertion et à la formation des jeunes en alternance au travers du financement des contrats de professionnalisation et de l’accompagnement des entreprises dans leurs problématiques de recrutement et de développement des compétences. Depuis 2016, il joue aussi un rôle moteur dans l’amélioration et la promotion des formations en apprentissage.

Contrat de professionnalisation

Contrat de professionnalisation

Face aux difficultés d’insertion des jeunes sur le marché du travail, le contrat de professionnalisation permet l’acquisition d’une qualification reconnue et facilite l’accès à un premier emploi durable. Un double avantage à l’origine des politiques incitatives mises en œuvre au plan national et relayées au niveau des branches par les partenaires sociaux. Dans le champ de l’OPCA DEFi, le dispositif a enregistré en 2017 une nette progression, avec une hausse de 5,7 % du nombre de contrats signés sur un an.

Tarik CHAOUKI DRH de la Centrale Logistique Internationale de Roye - Groupe L’Oréal
« Le profil que nous recrutons, opérateur logistique, n’est pas rare, mais il est particulièrement recherché dans la région. C’est pourquoi nous misons sur le contrat de professionnalisation. Le dispositif est réellement “gagnant-gagnant“ : il permet à notre entreprise de gérer les pics d’activité et aux jeunes de se former à un métier, possibilités de recrutement à la clé. »
6 532
CONTRATS DE
PROFESSIONNALISATION
CONCLUS EN 2017
+ 19 %
DE CONTRATS SIGNÉS
PAR RAPPORT À 2015
1/3
des formations suivies sur
les thèmes : FABRICATION,
PRODUCTION OU
CONDITIONNEMENT

Certificats de qualification professionnelle (CQP)

Outils de renforcement des compétences, au plus près des besoins et des spécificités « métiers » des entreprises, les Certificats de qualification professionnelle (CQP) poursuivent leur développement, aussi bien au bénéfice des salariés, via la période de professionnalisation, le plan de formation ou le CPF, que des jeunes dans le cadre de contrats de professionnalisation.

1 100
PERSONNES ENGAGÉES
DANS UN PARCOURS CQP
EN 2017
232
HEURES DE
FORMATION / STAGIAIRE
EN MOYENNE
+ 25 %
D’HEURES DE
FORMATION / STAGIAIRE
PAR RAPPORT À 2016

Convention de coopération avec le ministère de l’Education nationale

En 2016, l’OPCA DEFi signait une convention de coopération avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Sa finalité : définir les conditions de la participation de l’OPCA « à l’amélioration et à la promotion des formations technologiques et professionnelles initiales, notamment l’apprentissage ». Conclue pour cinq ans, la convention prévoit six axes de coopération, parmi lesquels l’étude des métiers et de leur évolution, l’adaptation des certifications, l’information sur les métiers et la découverte du monde économique et professionnel, ou encore le développement de la formation en milieu professionnel. Une enveloppe de près d’1 M€ était prévue en 2017 pour financer l’ensemble des actions déclinées de ces axes.

Parmi les actions conduites en 2017

  • Participation à des salons des métiers et forums alternants
  • Organisation de rencontres entre le monde académique, les étudiants et les professionnels
  • Promotion des métiers et des opportunités de carrière dans l’industrie
    Nouveau site dédié aux Olympiades internationales de la Chimie 2019, plateforme d’emplois et de stages pour la branche Plasturgie
  • Réalisation d’études :
    par exemple sur l’insertion des médecins et des vétérinaires dans les entreprises du Médicament…

Soutien financier aux établissements de formation

Habilité depuis le 23 novembre 2015 pour collecter la taxe d’apprentissage (TA), l’OPCA DEFi apporte un soutien financier aux Centres de formation des apprentis (CFA) et écoles formant aux métiers de l’industrie, via l’affectation des fonds libres de la TA. L’OPCA DEFi contribue ainsi à l’adaptation des formations initiales en apprentissage et, en accompagnant l’innovation pédagogique, à la qualité des enseignements délivrés.

Répartition de la taxe d’apprentissage en 2017

5

La qualité de l’offre de formation : un enjeu majeur

Conformément à la mission confiée par la loi de s’assurer de la capacité des organismes de formation à dispenser des formations de qualité, l’OPCA DEFi a participé en 2017 à leur référencement. Un chantier conduit en lien étroit avec les financeurs de la formation professionnelle, réunis au sein du GIE D2OF. Le premier catalogue de référence de l’OPCA a été publié en octobre 2017.

Accompagnement individualisé

Conçu pour permettre aux prestataires de formation de s’enregistrer afin d’être référencés par les financeurs, la base de données commune Datadock a été lancée en janvier 2017. Au cours des mois qui ont suivi, l’OPCA DEFi a proposé aux organismes qui le souhaitaient un accompagnement individualisé dans leurs démarches et publié sur son site une FAQ. Cet appui se poursuivra en 2018 afin que le plus grand nombre d’organismes possible effectue leur déclaration sur la base Datadock et soit inscrit au catalogue de l’OPCA : la condition indispensable pour bénéficier des financements mutualisés pour les actions qu’ils réalisent.

Paul WEBSTER Directeur des opérations de Berlitz-Télélangue
« Le Datadock est l’opportunité de démontrer notre capacité à nous engager dans un processus d’amélioration de la qualité des actions de formation. Nos clients s’en trouvent rassurés. La démarche s’est aussi avérée utile par la prise de recul bienvenue sur notre activité et nos pratiques qu’elle implique et par le meilleur dialogue avec les financeurs publics qui s’est instauré. »
500
PROPOSITIONS
D’ACCOMPAGNEMENTS
FORMULÉES DEPUIS
SEPTEMBRE 2017
8
ACCOMPAGNEMENTS
INDIVIDUALISÉS CHAQUE
SEMAINE
8 774
ORGANISMES DE
FORMATION
REFERENCÉS PAR L’OPCA
DEFi AU 30 JUIN 2018

Contrôle qualité

Contrôle qualité

Dans le prolongement du référencement des organismes de formation, débutera en 2018 l’expérimentation des contrôles de conformité aux obligations du décret du 30 juin 2015. L’objectif est de vérifier que les moyens humains, matériels et logistiques mobilisés par les prestataires correspondent bien aux informations transmises et aux pièces déposées lors de leur référencement. Cette expérimentation, conduite en commun avec une majorité des financeurs membres du GIE D2OF, porteront dans un premier temps sur un échantillon de 800 organismes de formation. La commission Contrôle du GIE qui conduit et suit la réalisation de cette expérimentation est animée par le Directeur général de l’OPCA DEFi.

Jean-Louis DELAJOT Directeur général de l’OPCA DEFi, Président de la commission contrôle du GIE D2OF
« L’expérimentation du contrôle opéré par les financeurs de la formation au travers du GIE D2OF est une nouvelle étape de la démarche qualité. Indispensables, ces contrôles contribueront à rendre l’ensemble du système plus performant, plus clair et plus lisible, au bénéfice de tous les acteurs. La mise en commun des moyens et des contrôles vise à optimiser les coûts et à gagner en cohérence et en efficacité tout en évitant qu’un même organisme soit contrôlé à de multiples reprises par plusieurs financeurs pour le même objet la même année. »
6

Les Observatoires, outils de prospective et d’anticipation

L’OPCA DEFi apporte un soutien financier aux Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications de branche, leur permettant de conduire des études et travaux d’anticipation des évolutions. Les Observatoires sont ainsi en capacité de mieux prévoir les compétences dont le secteur aura besoin à moyen et long terme, et de donner une visibilité aux entreprises et salariés sur les mutations industrielles et technologiques.